Le PERP ou Plan Epargne Retraite Populaire permet de se constituer une épargne retraite dans un CADRE FISCAL très intéressant, mais est-il comme on le voit partout adapté à tout le monde ?

La Retraite, un vaste sujet :

Age légal de plus en plus repoussé, baisses et plafonnements des pensions,  pour se prémunir d’une BAISSE de REVENU trop importante à la RETRAITE, les Français doivent envisager le fait de ce constituer une épargne retraite de précaution voire dans la majorité des cas de nécessité.

S’offre alors plusieurs ALTERNATIVES dont une qui a le vent en poupe depuis plusieurs années, le bien nommé PERP ou Plan Epargne Retraite Populaire

Le PERP explication :

Le PERP est mis en avant principalement par le fait de pouvoir DÉDUIRE de ses revenus imposables l’intégralité ou une partie de ses versements annuels.
Cerise sur le gâteau, la part du plafond non utilisée est reportée l’année suivante (un rattrapage de 3 ans est même possible à la souscription) ce qui n’est pas négligeable.

Le plafond de déduction est calculé en fonction de plusieurs paramètres tel que la situation familiale, les revenus, le taux d’imposition, etc.


Le principe :

PHASE EPARGNE : Vous épargnez à votre rythme (versements ponctuels ou réguliers) et bénéficiez de réductions d’impôts (l’année suivante) sous certaines règles, exemple :

  • Un couple de salariés (marié et un enfant) déclare un revenu annuel de 50 000 € :
    Avec un versement annuel global de 7 400 €, l’économie d’impôt est de 1 036 € (plafond de déduction atteint)
  •  Un salarié célibataire déclarant un revenu annuel de 40 000 € :
    Avec un versement annuel global de 3 700 €, l’économie d’impôt est de 1 111 € (plafond de déduction atteint) 
  • Un indépendant (commerçant, libéral, etc) déclare un bénéfice imposable de 80 000 € :
    Pour atteindre son plafond il faut qu’il verse 8 000 € soit une économie d’impôt possible de 2 400 € 

PHASE RENTE : Vous êtes jeune retraité, votre épargne est disponible et vous définissez les modalités de récupération de votre capital :

  • Sortie partielle de 20 % du capital maximum
  • +
  • Annuités Garanties ′Vous définissiez une période durant laquelle le revenu sera versé, que vous soyez vivant ou décédé′
  • ou
  • Réversion au profit d’un bénéficiaire de votre choix
  • ou
  • Rente progressive ou dégressive
  • ou
  • Rente doublée pendant 5 ans

QUOI QU’IL ARRIVE, vous n’épargnez pas pour rien et vous protégez votre famille

Votre épargne est disponible dans certains cas pendant la PHASE EPARGNE :

  • Cessation d’activité
  • Invalidité de 2e et 3e catégorie
  • Décès du conjoint ou du partenaire de PACS

Si vous décédez pendant la PHASE EPARGNE, votre capital est versé sous forme de :

  • Rente éducation à destination de vos enfants
  • Rente viagère pour votre conjoint ou tout autre bénéficiaire que vous aurez nommé

Si vous décédez pendant la PHASE RENTE, vous pouvez protéger votre conjoint ou vos héritiers avec :

  • Une rente réversible
  • Une rente avec annuités garanties

Une Gestion Personnalisée :

Comme toute solution d’épargne que nous sélectionnons pour nos clients, nous assurons un suivi et une gestion adaptée à vos objectifs et à votre profil et ce sans honoraires.

David Pacouret votre référent pour l’Hérault, Gard et Dordogne

Didier Perez votre référent pour les Pyrénées Orientales et Aude

 

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Pension de réversion : un coup de pouce éventuel (23/01) Complément de retraite : pourquoi pas un PERP ? […]

Les commentaires sont désactivés.