Assurance vie : Deux nouveaux fonds euros chez Primonial

Nouveaux fonds en euros

Crédit Photo : Fotolia

Primonial, en partenariat avec Oradéa Vie et Suravenir lance une nouvelle gamme de fonds en euros dynamiques, dont l’objectif est de battre le rendement des fonds en euros classiques.

Baptisés Sécurité Target Euro et Sécurité Flex Euro, les deux supports « fonds euros » visent à bénéficier de la performance des marchés financiers sans le risque. Ils conservent ainsi les atouts qui font la force d’un fonds en euros traditionnel : garantie en capital, liquidité et effet cliquet. La seule différence porte le rendement qui sera plus volatil selon l’évolution des marchés financiers, mais quoi qu’il arrive toujours positif ou nul.

Sécurité Flex Euro, assuré par Suravenir filiale d’assurance vie du Crédit Mutuel Arkéa, est basé sur le mécanisme déjà connu du coussin. Ainsi, chaque début d’année le support « fonds euros » alloue une part de 40% maximum à une gestion dynamique au travers d’un mandat dédié à Primonial AM. Ce «booster» se positionne sur l’ensemble des classes d’actifs et des zones géographiques ainsi que sur deux horizons d’investissement (de 1 jour à 3 mois et de 3 mois à 6 mois). Il est essentiellement composé de futures, d’options et d’ETF (trackers) pour conserver une grande liquidité, essentielle en cas de choc sur les marchés. Le solde est placé sur l’actif général sécurisé de la compagnie d’assurance qui fait office de coussin.

 

Sécurité Target Euro, assuré par Oradéa Vie filiale à 100% de Sogécap, est un nouveau type de fonds en euros. Chaque début d’année l’assureur va utiliser le rendement prévisionnel du fonds en euros classique pour alimenter un booster dont la gestion est confiée à SGCIB, la banque de financement et d’investissement de Société Générale. Les fonds seront investis sur de grands indices via des options. Grâce à un effet de levier important, le potentiel de performance doit pouvoir être significatif. En cas d’évolution défavorable des positions, le support reste garanti en capital à tout instant puisque seuls les intérêts prévisionnels sont placés sur des supports risqués.

À noter que l’investissement n’est réalisé qu’en début d’année, une fois la collecte effectuée. Au 31 décembre, l’assureur calcule l’enveloppe à allouer à son booster qui est la combinaison du rendement prévisionnel du fonds en euros et de la collecte réalisée par le support. Par exemple, pour 100 millions d’euros de collecte, l’enveloppe sera de 2,5 millions d’euros avec un rendement prévisionnel du fonds en euros pour l’année à venir de 2,5%. En attendant d’être investis, les versements effectués avant le 31 décembre sont placés sur l’actif général de la compagnie. Pour avoir accès à ce fonds en euros de nouvelle génération, 30% au minimum des fonds doivent être consacrés à des unités de compte.

Les simulations des rendements passés sont attractives : 4,11% en 2014, 7,04% en 2013, 6,65 % en 2012, 3,22% en 2011 ou encore 3,63% en 2010. 

Crédit : Le Revenu.com – Henri Réau

Notre Avis : Les deux supports visent à bénéficier de la performance des marchés financiers sans le risque, il reste maintenant à confirmer les simulations des rendements.